Skip to navigation (Press Enter) Skip to main content (Press Enter)

Hug Jérôme

Willisau / LU

Année1998

Profession20 - Maçon/ne

EmployeurAregger AG

AssociationSociété Suisse des Entrepreneurs

Expert:

Signer Ruedi

Mon épreuve de compétition à Kazan en quelques mots :
Dans le cadre de différents modules, je dois créer un objet avec des briques dans le temps imparti. La précision, la propreté et l’esthétique sont déterminantes. La pression du temps joue également un rôle important.

Comment en êtes-vous arrivé à exercer cette profession ?
J’ai commencé par être paysagiste, puis j’ai bifurqué vers le métier de maçon. J’ai toujours rêvé d’exercer une profession manuelle.

Qu’est-ce qui vous plaît dans votre travail ?
J’adore créer des bâtiments au sein d’une équipe et pouvoir les admirer encore dix ans plus tard.

Trois choses que j’aime ...
Ma famille, le sport et la nature.

Comment vous êtes-vous qualifié ?
C’est à la Maurerlehrhalle MLS Sursee que j’ai été remarqué et qu’on m’a encouragé. Je me suis alors préparé aux qualifications régionales à Lucerne et je suis arrivé deuxième. Lors de la demi-finale, à Bâle, j’ai de nouveau remporté la médaille d’argent et j’ai été qualifié pour la prochaine étape, à Moutier. Cette fois-là, j’ai pu me démarquer et ai pu participer aux SwissSkills.

Quel entraînement suivez-vous pour les WorldSkills de Kazan ?
Je participe à des événements, je m’entraîne à la Maurerlehrhalle à Sursee et je me prépare mentalement. Et, bien sûr, j’écoute les conseils que me donne mon entraîneur.

Quelles sont vos attentes ?
J’aimerais élargir mes horizons et appliquer ce que j’ai appris et les expériences que j’ai faites dans ma vie quotidienne. Mais j’aimerais surtout sortir vainqueur des WorldSkills.

Quels sont vos objectifs après les championnats du monde ?
Je vais suivre une formation continue et me diriger, éventuellement, vers la formation d’apprentis.

retour