Skip to navigation (Press Enter) Skip to main content (Press Enter)

von Wattenwyl Emil

Kehrsatz / BE

Profession17 - Webdesign and Development

Entreprise formatriceSitasys AG

EmployeurSitasys AG

AssociationICT-Formation professionnelle


Les épreuves du concours à Abu Dhabi en bref

La compétition est divisée en quatre domaines. Je devrai programmer des applications dans un navigateur avec Javascript et des applications de serveur avec PHP. Je devrai aussi maîtriser la conception avec photoshop et autres outils du même genre et être ensuite capable d’implémenter ces designs avec HTML & CSS. De manière générale, il s’agit davantage de programmation que de design.

Qu’est - ce qui a suscité votre vocation professionnelle?

À l’origine, je voulais passer ma maturité avec mathématiques comme matière principale. Environ six mois avant, je me suis rendu compte que l’école ne m’intéressait pas. J’ai donc commencé au printemps, donc très tard, à rechercher un apprentissage. Comme j’avais un peu d’expérience en programmation acquise dans mon jeune âge (par exemple Lego Mindstorms), j’ai décidé de devenir développeur d’applications et j’ai eu la chance d’obtenir une place d’apprentissage.

Et qu’est - ce qui vous plaît dans votre métier?

J’aime le défi et le changement permanent. J’aime concevoir et développer des systèmes complexes, exigeants et rapides à la fois; plus c’est compliqué, plus j’aime. Qui plus est, ce métier évolue à un rythme effréné. Les connaissances ont une demi - vie d’un an ce qui veut dire que l’on doit sans cesse apprendre et découvrir de nouvelles choses.

Trois choses que j’aime ...

L’ordinateur, le longboard et ma copine

Comment vous êtes - vous qualifié pour le Concours Mondial des Métiers?

Je me suis inscrit au p rintemps 2015 pour les qualifications régionales en tant que développeur d’applications. Malheureusement, j’ai été malade le jour de la compétition. Pour moi, l’affaire était donc classée. Puis en juin, j’ai reçu un appel de Patrick Aebi, responsable infor matique au centre de formation professionnelle. Il m’a dit qu’il n’y avait pas assez de webdesigners qualifiés et il m’a demandé si je voulais participer. Précisons qu’à cette époque j’étais à 95% développeur d’applications et que je n’avais quasiment jama is programmé de site web. Après quelques hésitations, j’ai accepté. Je me suis rendu aux ICT - Skills (championnats suisses) dans la gare de Zurich avec très peu d’espoir, voire aucun espoir du tout. Je me demandais à quel moment j’allais me désister. Je me disais; «Tu n’es pas un vrai webdesigner, ça ne marchera jamais.» À ma grande surprise, j’ai obtenu la 2 e place. J’étais complètement bluffé. À partir de là j’ai commencé à m’intéresser de plus près à la conception de sites web et j’ai de nouveau obtenu la 2 e place en 2016 et suis parvenu à m’imposer face à mes concurrents dans la phase de qualification finale (en obtenant respectivement la 1 ère et la 2 e place lors des championnats suisses).

Comment vous pré parez - vous aux WorldSkills d’Ab u Dhabi?

Je travaille sur les exercices des précédentes WorldSkills et j’aurai peut - être la possibilité de me mesurer à des participants d’Autriche et d’Allemagne dans le cadre d’une compétition d’entraînement.

Qu’att endez - vous des WorldSkills d’Ab u Dhabi?

Mon object if personnel est d’arriver parmi les 7 premiers, mais une place sur le podium serait naturellement fantastique et avec une bonne préparation, c’est tout à fait jouable. Je veux surtout vivre une expérience pour la vie, une aventure que je ne suis pas près d’oublier.

Quels sont vos objectifs après le Concours Mondial des Métiers?

Je travaille actuellement avec deux collègues sur une plateforme web qui pourrait révolutionner sensiblement notre système de formation. L’intérêt témoigné pour notre idée et notre vision est clairement perceptible et nous sommes déjà en pourparlers avec de grandes entreprises qui souhaiteraient utiliser une telle plateforme. Après Abou Dhabi, je me concentrerai pleinement sur ma startup pour qu’elle connaisse un véritable envol e t pour permettre à tous les futurs apprenants ou étudiants d’accéder à une formation plus cool et plus variée

Plus d'articles et liens

retour