Skip to navigation (Press Enter) Skip to main content (Press Enter)

Langhart Josia

Steffisburg / BE

Année2001

Profession04 - Automaticien/ne CFC

EmployeurFritz Studer AG

AssociationSwissmem Formation professionnelle

Expert:

Godel Nicolas

Mon épreuve de compétition à Kazan en quelques mots :
En équipe, nous construirons et programmerons des installations électropneumatiques. Mon partenaire programmera l’installation et je l’assemblerai. Si la fonction, les entrées, les sorties et le soin des détails sont bien faits, des points nous sont attribués.

Comment en êtes-vous arrivé à exercer cette profession ?
J’ai toujours été intéressé par la technologie de pointe et, très vite, j’ai commencé à bricoler avec les installations électriques.

Qu’est-ce qui vous plaît dans votre travail ?
C’est un métier très varié. On s’occupe du câblage d’armoires électriques, on fabrique des câbles et on programme... Autrement dit, on fait un peu de tout.

Trois choses que j’aime ... 
La musique, la technologie audio et la montagne.

Comment vous êtes-vous qualifié ?
Avant les SwissSkills 2018, les automaticiens ont dû passer deux sélections. Lors de la deuxième, on m’a attribué mon coéquipier, avec lequel j’ai remporté une médaille d’or aux SwissSkills. Comme nous avons fini premiers, nous pouvons désormais participer aux WorldSkills 2019, à Kazan.

Quel entraînement suivez-vous pour les WorldSkills de Kazan ?
Encadrés par des entraîneurs, mon partenaire et moi nous préparons à ce championnat dans notre salle d’entraînement, qui est très bien équipée. Nous participons également à des sessions publiques ; l’Allemagne et l’Autriche participent même à l’une d’entre elles.

Quelles sont vos attentes ?
J’aimerais avoir plus d’expérience et, bien sûr, je vais donner tout ce que j’ai !

Quels sont vos objectifs après les championnats du monde ?
J’aimerais continuer à travailler un moment chez mon employeur actuel. Ensuite, je commencerai peut-être des études pour devenir ingénieur du son.

retour