Skip to navigation (Press Enter) Skip to main content (Press Enter)

Widrig Boije

Chur / GR

Année1998

Profession18 - Installateur-électricien / Installatrice-électricienne

EmployeurElektro-Raetus AG

AssociationUnion Suisse des Installateurs-Electriciens (USIE)

Expert:

Sommer Adrian

Mon épreuve de compétition à Kazan en quelques mots :
Je dois installer une installation électrique complexe sur un mur en bois. La recherche d’éventuelles erreurs ainsi qu’une première opération d’une autre installation feront également partie de mes tâches. L’objectif est de préparer et de programmer correctement l’installation.

Comment en êtes-vous arrivé à exercer cette profession ?
Ayant toujours été passionné par la technique, j’en suis venu à m’intéresser à la profession d’installateur-électricien. J’ai pu me familiariser avec ce métier en effectuant plusieurs stages d’observation, grâce auxquels j’ai décidé de faire un apprentissage dans ce domaine-là.

Qu’est-ce qui vous plaît dans votre travail ?
J’aime beaucoup la variété que présente ce métier. Chaque jour, je suis confronté à différentes choses, m’obligeant à faire face à de nouveaux défis.

Trois choses que j’aime ...
Jungwacht, la technique et le ski.

Comment vous êtes-vous qualifié ?
Les bonnes notes que j’ai obtenues à l’école professionnelle et lors des cours interentreprises m’ont permis de participer à un championnat régional, à Saint-Gall. Je suis arrivé deuxième et ai pu ainsi participer aux SwissSkills. J’y ai remporté une médaille d’argent, ce qui m’a ouvert la porte aux WorldSkills 2019, à Kazan.

Quel entraînement suivez-vous pour les WorldSkills de Kazan ?
Mon expert et moi avons établi un plan d’entraînement qui s’étend sur plusieurs semaines et que je pourrai suivre chez Feller AG, à Horgen. Je m’entraînerai aussi au dépannage et à la programmation.

Quelles sont vos attentes ?
Ce n’est pas rien de participer à un championnat de cette envergure. J’aimerais donc saisir cette chance et donner tout ce que j’ai lorsque je serai à Kazan. On verra bien ce que ça donne…

Quels sont vos objectifs après les championnats du monde ?
Après les WorldSkills, je continuerai à travailler comme installateur-électricien. Je ne sais pas comment ma carrière évoluera sur le long terme, mais l’idée de suivre une formation continue me plaît bien.

retour