Skip to navigation (Press Enter) Skip to main content (Press Enter)

Graz 2020
6 – 10.01.2021

En route pour Budapest

Chaque mois jusqu’aux EuroSkills de Budapest, notre rubrique spéciale est dédiée à la découverte de nos membres d’équipe. Aujourd’hui, nous vous présentons Valeria Tschann, Esthéticienne CFC de Wagerswil, TG. C’est la membre de l’équipe possédant la plus grande expérience de la compétition.

En effet, Valeria Tschann a participé l’année dernière aux WorldSkills d’Abu Dabi, où elle s’est vu décerner un diplôme pour sa bonne performance. Elle avait gagné son ticket d’entrée pour Abu Dabi en remportant la médaille d’or aux SwissSkills de Lucerne en 2016. Son expérience en gestion du stress de la compétition pourra sans aucun doute être mise à profit par l’ensemble de ses collègues. 

La joie de se revoir

Comme tous les participants, Valeria Tschann pense avant toute chose à la compétition, mais elle se réjouit aussi des nombreuses rencontres humaines qu’elle va pouvoir y faire. «Je vais découvrir plein de jeunes professionnels motivés aux EuroSkills. Et je vais sûrement revoir certaines participantes des WorldSkills 2017 d’Abu Dabi. J’ai vraiment hâte», explique Valeria Tschann.  

Les compétitions professionnelles exigent beaucoup de la part des participants. En plus de leur travail quotidien, ils doivent consacrer une partie importante de leur temps libre aux préparations – souvent au détriment des moments en famille ou entre amis. D’où Valeria Tschann tire-t-elle sa motivation, qu’est-ce qui l’attire tant vers la compétition? «Ça m’amuse, de me mesurer à d’autres. Et ça m’apporte aussi beaucoup d’un point de vue professionnel.» 

Une collaboration chevronnée

Peut-être que de tels moteurs atténuent quelque peu le poids de l’entraînement intensif – dynamique et avenante, Valeria Tschann, n’affiche en tout cas aucun signe de fatigue. Elle dispose par ailleurs d’un atout de taille: son experte Susan Meier, qu’elle connaît déjà depuis les SwissSkills 2016.

Avant les EuroSkills, Valeria Tschann et Susan Meier ont repris une collaboration étroite. «On s’entraîne ensemble une fois par semaine. Tout ce que j’apprends à ce moment-là, je le mets en pratique chez moi sur des modèles. Je suis aussi des cours pour approfondir mes connaissances et mes capacités. La Schweizer Fachverband für Kosmetik SFK me soutient énormément, et je tiens vraiment à la remercier», déclare Valeria Tschann.

La médaille en ligne de mire

Les WorldSkills d’Abu Dabi ont laissé la place aux EuroSkills de Budapest, et pour ce qui est de ses objectifs, Valeria Tschann a encore un compte à régler . Aux WorldSkills, il y a un an, elle disait vouloir atteindre la meilleure place possible. Pour les EuroSkills en septembre, elle aspire à mieux, car «je veux décrocher la médaille que j’ai ratée de peu à Abu Dabi.»

Valeria Tschann est encadrée par son experte Susan Meier.