Skip to navigation (Press Enter) Skip to main content (Press Enter)

De nouveaux experts se préparent pour Kazan

34 experts SwissSkills se sont réunis les 9 et 10 novembre à Maienfeld à l’occasion d’un atelier de préparation aux WorldSkills 2019 de Kazan (RU).

Vendredi, les nouveaux experts ont d’abord été initiés à l’univers des «Skills» et se sont vu remettre de premières informations sur les compétitions professionnelles internationales. Le même jour, ils ont aussi suivi le programme d’admission imposé aux experts par WorldSkills. L’expert en chef Markus Niederer (Installation sanitaire et de chauffage) avait préparé pour cela un atelier interactif. 

Un enthousiasme sans faille

Il est toujours réjouissant de voir l’idéalisme dont font preuve les experts SwissSkills dès le départ; c’est ce qu’exprime Roger Weber, nouvel expert pour les bijoutiers «J’apprécie beaucoup de pouvoir faire avancer quelqu’un qui est déjà bon dans son métier et qui s’investit. Faire progresser un jeune grâce à mon expérience professionnelle m’apporte beaucoup.» Pour Sabina Decurtins, experte en chef pour les assistants en soins et santé communautaire, les échanges au-delà de la délégation suisse sont également très enrichissants: «C’est très intéressant et instructif de voir comment notre métier est enseigné et exercé dans d’autres pays.»

Après que les experts ont, samedi matin, élaboré en groupe pour eux-mêmes un cahier des charges, le physiothérapeute Daniel Steiner leur a expliqué comment les «athlètes» pouvaient être aidés et encouragés. Dans ce contexte, des thèmes tels que l’utilisation optimale du temps de préparation, la motivation et la persévérance ont été élaborés. En tant que chef d’équipe, Daniel Steiner est responsable du bien-être sanitaire des participants et soutient Laurent Seppey dans des tâches organisationnelles et Silvia Blaser dans l’encadrement mental des participants.

Montrer tous les photos de la gallerie

Formation des experts pour les EuroSkills: «Notre intervention ne commence pas au concours»

Du 25 au 29 septembre se déroulera dans la capitale hongroise la 6e édition des championnats EuroSkills. SwissSkills Team sera bien sûr présente, avec huit jeunes professionnels de haut niveau. Le week-end dernier, SwissSkills a lancé la «mission Budapest». Durant une journée de formation intensive, huit experts, dont une femme, ont démarré la phase préparatoire qui durera plusieurs mois.

Fin septembre, notre équipe SwissSkills, délégation nationale suisse, participera à la 6e édition du Concours Européen des Métiers EuroSkills, à Budapest. Elle sera accompagnée d'une femme et de sept hommes: les experts qui soutiendront les candidats dans les préparatifs, l'entraînement et les épreuves. Le 27 janvier, ces instructeurs chevronnés ont participé à une journée de formation au centre de l'Association suisse du carrelage, à Dagmersellen (LU).

En haut du podium

«Être expert, ce n'est pas une sinécure», affirme Rico Cioccarelli, délégué technique: «On s'expose beaucoup, il faut savoir s'imposer et surtout, on est important pour son candidat.» L'intervention des experts commence bien avant les concours, explique-t-il; il y a toujours des nouveautés, auxquelles les experts expérimentés sont confrontés et avec lesquelles ils doivent se familiariser afin de parfaitement jouer leur rôle. D'ailleurs, il sait d'expérience à quel point il est crucial que le candidat et son expert soient sur la même longueur d'onde et entretiennent une relation étroite pleine de confiance. Qu'espère ce délégué technique de longue date de l'équipe SwissSkills Team, après le titre de champion d'Europe décroché en 2016 à Göteborg? Avec un clin d'œil, il répond du tac au tac: «Ceux qui me connaissent savent que je vise la première marche du podium! Nous avons une excellente équipe et je suis confiant que nous aurons beaucoup de succès à Budapest.»

On n'a jamais fini d'apprendre

Les huit experts de l'équipe SwissSkills ont déjà participé plusieurs fois au Concours Européen ou Mondial des Métiers. La preuve de leur prestige considérable: cinq d'entre eux sont également experts en chef (ou suppléants) au sein du jury international. Le système de notation était donc un sujet central lors de la journée de formation des experts. En outre, on y a élaboré une nouvelle stratégie de préparation. La principale nouveauté est que le chef d'équipe, Laurent Seppey, a été impliqué dès cette étape, et a mené une session spécialement destinée aux experts, sur le thème «Motivation et coaching».

René Engetschwiler, expert en maçonnerie, participe aux EuroSkills pour la quatrième fois. Pour lui, l'échange d'expériences entre les experts est crucial, car il permet de tirer des enseignements précieux, notamment sur la question de la subjectivité dans l'évaluation. «Même si on participe depuis longtemps, on a toujours quelque chose à apprendre», affirme ce Saint-Gallois. Avec son candidat, l'Appenzellois Stefan Hersche, il a prévu six sessions de 3 à 4 jours d'entraînement au centre de l'association des entrepreneurs du canton de Saint-Gall à Gossau. Dans ce programme intense, on trouve, outre beaucoup d'heures d'entraînement individuel, trois week-ends d'équipe, une formation aux relations publiques et la journée de chargement du matériel: tout cela, afin que les deux ainsi que l'équipe SwissSkills arrivent ultra-prêts aux EuroSkills.

Montrer tous les photos de la gallerie