Skip to navigation (Press Enter) Skip to main content (Press Enter)

Championnat des bijoutiers pour les apprentis suisses

La remise des prix du Championnat suisse des bijoutiers a eu lieu comme à l’accoutumée à Lucerne le 6 mai 2019. Les grands gagnants ont été honorés et leurs créations exposées dans la célèbre salle Zeugheer du Schweizerhof.

Pour cette édition, 61 créations ont été soumises au jury. Le Championnat suisse des bijoutiers offre aux apprentis de quatrième année une chance unique de se mesurer et de se préparer de manière optimale à l’examen de fin d’apprentissage. La cérémonie de remise des prix s’est déroulée dans la salle Zeugherr de l’hôtel Schweizerhof à Lucerne. Une intense compétition qui s’est tenue sur trois jours dans le domaine technique et un travail qui s’est étendu sur deux mois pour le concours de design ont permis à de superbes bijoux de voir le jour. Si le nombre des participants était moins élevé que lors des années précédentes, la qualité des pièces présentées s’est une nouvelle fois accrue. Les prix remis sont dotés de 1000.- à 4000.- francs. En outre, le jury a récompensé par une mention spéciale quatre réalisations hors du commun présentées dans le cadre du concours de design. 

«Fatum» était le thème du concours de design

(mot latin signifiant détermination, destin, prophétie) 

L’argent exerce depuis toujours un attrait indescriptible sur nous. Sa couleur souvent considérée comme extra-terrestre et son rayonnement émotionnel confèrent à ce métal précieux sa place si particulière et importante. Ses grandes propriétés réfléchissantes, sa malléabilité permettant des objets massifs tout comme extrêmement fins, ses bonnes possibilités d’utilisation dans des alliages ou encore ses effets antibactériens ne sont que quelques-unes des caractéristiques qui rendent l’argent si fascinant. Il s’est ainsi fait une place de choix dans les mythes, contes et autres légendes. Dans les histoires de fées, d’elfes et de nains, l’argent est considéré comme un trésor ancestral inestimable d’une beauté légendaire et doté de forces particulières. Le plus blanc de tous les métaux nobles a de nombreux attributs, parmi lesquels la pureté, la magie, la virginité.

Que penses-tu de la détermination, des présages, du hasard ou du destin ?

Sur ce thème, il vous est demandé de réaliser et de remettre dans le délai imparti un bijou qui puisse se porter et s’accompagne d’un concept correspondant. Vous pouvez travailler librement le lingot d’argent mis à votre disposition et vous devez l’utiliser au moins en partie. L’argent doit être présent de manière déterminante dans la pièce du concours.

Un design d’une qualité fascinante

Le thème du concours a envoûté les participants qui ont dévoilé un magnifique spectre de créativité en présentant 22 créations design. Avec «Memento Mori», Alba Rivera de l’École d’Arts Appliqués de La Chaux-de-Fonds a donné naissance à une épaulette aux mouvements organiques symbolisant poétiquement la mort qui nous accompagne durant toute notre vie. Ludovic Bonvin de Frieden Creative Design à Thoune remporte le Prix du Concept. Avec sa création «Kopf oder Zahl» («Pile ou face»), il a proposé une bague représentant symboliquement une main qui peut jeter une pièce en l’air. Le Prix du Jury a été remis à «Roulette Russe», une création de Maria Castellani de l’École d’Arts Appliqués de La Chaux-de-Fonds. Portée au doigt, cette bague en forme de barillet de revolver symbolise une arme et donne une interprétation macabre du destin. Quatre participants ont reçu des mentions spéciales pour leurs excellentes prestations: Fréderique Burkhalter avec «#free periods», Ophélie Frêne avec «Miroir mon beau Miroir», Amonrat Huangching avec «Chiromancie» (tous trois de l’École d’Arts Appliqués de La Chaux-de-Fonds) et Jean Lehnen avec «Éternel renouvellement» de l’École technique de la Vallée de Joux.

Championnat technique

Pour le championnat suisse en technique, les participants étaient invités à réaliser un bijou en or 750 dans un délai de 22 heures. A partir d’un dessin technique et d’un modèle, ils ont exécuté un travail précis du vendredi au dimanche. Dans l’atelier de l’école professionnelle à Zurich et à la Chaux-de-Fonds, les concurrents ont travaillé avec assiduité. Pendant la durée du concours, ils ont séjourné en auberge de jeunesse.

Daniel Fornos Diaz de l’entreprise Chopard & Cie SA à Meyrin, qui s’est imposé dans la catégorie technique, n’a pas dissimulé sa joie. La deuxième place est revenue à Ramona Habib de SE Création Sàrl à Genève et la troisième à Sini Anliker de Rüthy Goldschmiede GmbH à Berne. Cette année également, tous les participants se sont accordés à considérer le championnat technique comme une préparation idéale à l’examen de fin d’apprentissage. La cérémonie de remise des prix a été présentée en français par Ilona Schwippel, vice versa à Lausanne, et en allemand par Andreas Kobler, Türler Zurich.

Le précieux soutien de la branche

Si ce concours destiné aux apprentis de dernière année existe, il le doit au généreux soutien de l’entreprise Altmann Casting au titre de sponsor principal ainsi que des maisons Bijoutil, diamondservices.ch, Gyr Métaux Précieux, Frieden Creative Design, Locherschmuck, Blue Peacock Diamonds, et l’association professionnelle ASHB, sans oublier les partenariats conclus avec les fournitures Frischknecht-Frühauf, Chopard S.A., Obrist Interior AG, Bosshart Goldschmied et la revue Gold’Or.

texte de Christoph Brack

Montrer tous les photos de la gallerie