Skip to navigation (Press Enter) Skip to main content (Press Enter)

Prêt pour le grand départ

Dimanche matin, aéroport de Zurich, porte E52: 38 jeunes femmes et hommes sont sur le point d’embarquer sur le vol EY 74 pour Abou Dhabi. C’est l’équipe SwissSkills, qui défendra les couleurs de la Suisse aux 44e WorldSkills Competitions, organisés cette année aux Émirats Arabes Unis. À peine arrivés dans la capitale émiratie, certains de nos candidats allaient déjà faire face à leur première entrevue journalistique.

Ramona Bolliger, boulangère-pâtissière de 21 ans, est assise sur sa grosse valise noire, sur laquelle tous les membres de l’équipe SwissSkills ont inscrit leur autographe. Après Abou Dhabi, elle pourra la revendre très cher, plaisante-t-elle... «Mais non, bien sûr que je la garderai en souvenir de notre super équipe!» Cela fait presque an qu’elle se prépare pour ce grand moment; elle a encore du mal à y croire: «Je m’impatiente comme une gamine et j’ai hâte que ça commence enfin.»

 

Pinceaux et autres ustensiles

Sandra Lüthi, 20 ans, peintre-décoratrice, est elle aussi fin prête pour le voyage. Sa valise pèse précisément 23 kilogrammes; elle a dû s’y prendre à plusieurs reprises pour tout y faire entrer sans dépasser la limite de poids, nous raconte cette habitante de Berthoud. Dans sa valise, son pinceau de grande valeur, avec lequel elle n’a cessé de s’entraîner.
Marco Michel, polymécanicien originaire d’Obwald, a dans ses bagages des outils qu’ils n’a pas voulu envoyer par fret aérien, avec le reste de son équipement – qui vaut près de 100 000 francs. Notamment une pince à sertir multifonctions et un outil à dénuder spécial avec lequel il voulait s’entraîner jusqu’au départ. Il s’estime bien préparé et n’est pas – encore – nerveux. Il goûte autant que possible la fraîcheur de l’automne suisse: «Les conditions climatiques à Abou Dhabi, avec le passage de la grande chaleur aux intérieurs climatisés, ne faciliteront pas les choses», craint-il: «Heureusement, notre chef d’équipe Daniel Steiner nous a donné quelques trucs, par exemple se gargariser avec une solution de sel.»

 

Premières rencontres avec les médias

Bref, l’équipe SwissSkills était prête à affronter le vol de plus de six heures. À 19h30, heure locale (HEC+2), l’appareil atterrissait à destination comme prévu. Les experts déjà présents (Chief et Deputy Chief Experts) se consacreront maintenant aux préparatifs sur place, tandis que les candidats et leurs responsables s’acclimateront au nouvel environnement, au «pre-camp». Auparavant, certains d’entre eux auront déjà fait face aux caméras et micros de la presse internationale.
Notre contribution: avec cette première newsletter, nous démarrons une série de rapports sur les progrès de l’équipe suisse aux Championnats du monde des métiers. Nous vous invitons à suivre nos champions sur tous les canaux et à les soutenir activement – voir les liens ci-dessous. 

Montrer tous les photos de la gallerie