Skip to navigation (Press Enter) Skip to main content (Press Enter)

Début des préparations aux WorldSkills 2019

Les WorldSkills 2019 de Kazan auront lieu en août, mais une importante phase de préparation commence déjà. Du 21 au 25 janvier, les chefs experts et leurs adjoints des 56 métiers représentés se sont rassemblés dans le cadre de la Competition Preparation Week. Un groupe de neuf Suisses s’est rendu sur place, dans la froide République du Tatarstan.

«Le froid, -20°C, était en soi un défi inhabituel», a déclaré Sabina Decurtins, cheffe experte pour la profession Assistante en soins et santé communautaire, peu après son retour de Kazan. Aux côtés de sept collègues suisses – six chefs experts et un chef expert adjoint – et de ses collègues experts pour tous les métiers représentés, Sabina Decurtins a éclairci, une semaine durant, des questions importantes pour le déroulement des compétitions. Le groupe était accompagné du délégué technique Rico Cioccarelli et de son successeur désigné Ueli Büchi. 

Très bien organisés et professionnels

Les tâches de préparation et de planification étaient loin de se limiter à des aspects purement concrets tels que l’agencement de la surface de compétition. Un énorme travail d’organisation était également nécessaire: l’établissement des listes de matériel, la planification du déroulement des compétitions (plans «Skill Management») ou encore la définition des critères de compétition et des modalités d’évaluation figuraient au programme. Malgré les difficultés liées aux barrières linguistiques, Sabina Decurtins se montre satisfaite. «Tout était très bien organisé et professionnel, et nos collègues russes parlaient très bien l’anglais. Seule l’écriture cyrillique a quelque peu compliqué notre orientation lors de l’arrivée, comme on pouvait s’y attendre», ajoute-t-elle.

Sur un plan plus personnel, elle a été particulièrement impressionnée par la cohabitation pacifique entre musulmans et chrétiens orthodoxes qui règne depuis longtemps dans cette magnifique ville. La prochaine étape pour la cheffe experte sera de poursuivre l’élaboration des critères d’évaluation et bien sûr les entraînements afin de préparer au mieux Amélia Brossy, sa jeune compétitrice valaisanne, pour les WorldSkills.