Skip to navigation (Press Enter) Skip to main content (Press Enter)

Incroyable, waouh, tout simplement génial

Avec 4 médailles d’or, 2 médailles de bronze et 2 Medallion for Excellence, la Suisse a obtenu cette année son meilleur résultat depuis la création des Euroskills Et ce n’est pas tout: le «Best of Europe» avec 796 points sur un total de 800 est aussi un membre de l’équipe SwissSkills. L’installateur-électricien de 23 ans Daniel Gerber est de loin le meilleur des meilleurs, le champion d’Europe toutes catégories. Les quatre jeunes médaillés d’or ont tenté de nous exprimer en quelques mots leur ressenti après la remise des prix.

Après une journée de distraction dans un centre équestre près de Budapest, c’est détendue et d’humeur joviale que la petite équipe SwissSkills s’est rendue vers 19 h à la remise des prix des sixièmes EuroSkills. À sa tête, Daniel Gerber - la cloche de vache du Supporter Club pendue à l’avant-bras – une première position comme prédestinée, chose que ses sept collègues et lui ignoraient toutefois encore à ce moment-là.

En effet, l’installateur-électricien originaire de Hirzel, dans le canton de Zurich, n’a pas seulement remporté une médaille d’or dans sa catégorie, il s’est aussi vu décerner la distinction de «Best of Nation», meilleur de l’équipe suisse, et son nom a même été appelé une fois de plus. «D’abord, je n’ai pas du tout compris, ensuite mes genoux se sont mis à flancher et à trembler», a-t-il raconté juste après avoir reçu la distinction de «Best of Europe» et été désigné ainsi champion d’Europe toutes catégories. Tentant d’exprimer son ressenti, il nous a déclaré: «Là, je suis heureux. Heureux, fier et reconnaissant envers tous ceux qui m’ont soutenu et ont soutenu toute l’équipe et … Waouh!»

Beaucoup d’émotions après des récompenses méritées

Michael Egli, médaillé d’or, a expliqué devoir dormir là-dessus encore deux ou trois nuits avant de bien comprendre ce qui lui arrive. Le tailleur de pierre de la commune de Belp, dans le canton de Berne, n’imaginait pas un instant, même au dernier jour de la compétition, qu’il parviendrait à ce résultat. «C’est inexplicable, que ça ait fonctionné», dit-il en cherchant se mots tout en regardant sa médaille, quelque peu incrédule.
Après s’être vu remettre la médaille d’or, le ferblantier Pascal Gerber a, lui, déclaré devoir reprendre sa respiration, son souffle. «C’est incroyable, ce qu’on a réussi à remporter, c’est extraordinaire, et je suis super heureux.»
Et le mécanicien en machines agricoles et en machines de chantier Simon Rüedi a avoué avoir eu beaucoup de mal à supporter l’attente. Il n’aurait jamais pensé décrocher l’or: «Je ressens un soulagement énorme, une joie énorme, c’est tout simplement génial.»

Puis il a fait ce qui convient le mieux dans un moment comme celui-là, il est allé «faire encore un peu la fête» avec ses collègues de l’équipe SwissSkills.

Montrer tous les photos de la gallerie