Skip to navigation (Press Enter) Skip to main content (Press Enter)

Les vétérans transmettent leur savoir-faire à la nouvelle génération

L’assistante en soins et santé communautaire Irina Tuor est devenue championne du monde à Abou Dabi en 2017. Ce qu’elle a tiré de son année WorldSkills, c’est bien plus qu’une médaille d’or. Elle a été particulièrement marquée par l’intense cohésion au sein de l’équipe. Elle a appris à persévérer et à ne jamais abandonner.

Après son retour d’Abou Dabi, elle a effectué un séjour linguistique en Australie avant de reprendre son activité professionnelle. Depuis l’automne 2018, elle suit à Sargans un cours passerelle d’une année lui permettant d’enreprendre des études universitaires. Actuellement, elle transmet son expérience aux membres de l’équipe nationale afin qu’ils puissent se préparer encore mieux aux compétitions à Kazan. 

« Je pense qu'il est important de partager ses expériences »

A la mi-avril, la Grisonne de 21 ans a rendu visite au SwissSkills Team à l’occasion du deuxième week-end d’équipe à Spiez. Elle et ses camarades de 2017 racontent leur vécu aux membres de l’actuelle équipe nationale. Elle s’est souvenue de ce qu’elle avait pu ressentir en parlant aux vétérans d’alors. « Plus on entend les autres parler de leurs expériences, mieux on peut s’imaginer le déroulement », dit-elle d’un ton convaincu. « Peut-être que nos conseils permettront aux participants actuels de puiser des forces s’ils venaient à se décourager. »

Quoi qu’il en soit, la jeune assistante en soins et santé communautaire sait d’expérience qu’ils découvriront de nouvelles facettes de leur personnalité et qu’ils apprendront à connaître leurs limites. « C’est pourquoi il est important que nous puissions leur dire qu’ils ne sont pas seuls, qu’ils ont toute une équipe qui les soutient. »

Une riche expérience professionnelle

Ce qu’Irina Tuor a tiré de son année WorldSkills, c’est bien plus qu’une médaille d’or. Elle a été particulièrement marquée par l’intense cohésion au sein de l’équipe. Elle a appris à persévérer et à ne jamais abandonner.

Après son retour d’Abou Dabi, elle a effectué un séjour linguistique en Australie avant de reprendre son activité professionnelle. Depuis l’automne 2018, elle suit à Sargans un cours passerelle d’une année lui permettant d’entreprendre des études universitaires. « Aujourd’hui encore, je profite des expériences acquises au sein du SwissSkills Team. Dans ma nouvelle formation, il y a des moments où je voudrais tout laisser tomber. Dans ces moments, je me remémore la préparation aux WorldSkills, ainsi que les compétitions. J’en tire de l’énergie parce que je sais que ce que j’ai accompli là-bas, je peux le refaire. »

Début juillet, elle passera la première partie de ses examens finaux et terminera sa formation fin août. A n’en pas douter, la jeune assistante en soins et santé communautaire réussira brillamment, comme lors du championnat du monde.