Skip to navigation (Press Enter) Skip to main content (Press Enter)

En route pour Budapest

Dans cette rubrique spéciale, nous vous présentons chaque mois un membre de notre délégation en attendant les EuroSkills de Budapest. Il s’agit aujourd'hui de Stefan Hersche d’Appenzell.
Le métier de maçon lui plaît depuis son enfance et l’a emmené très loin jusqu’à présent ...

Lorsque nous appelons Stefan Hersche en cet après-midi de février, il fait si froid qu’il est impossible de travailler sur le chantier. C’est pourquoi nous le rejoignons sur une piste de ski d’Arosa. Il aime être dehors, ce qui est un avantage dans son métier. «On est toujours en plein air et, à la fin de la journée, on voit le travail qu’on a accompli», explique-t-il. Cet aspect est très important pour de nombreux artisans. C’est également ce qui ressort des tâches que les maçons ont dû effectuer aux SwissSkills 2016 de Zurich. Il s’agissait entre autres de monter un mur suivant un modèle particulier d’après un plan bien défini. Stefan Hersche a si bien réussi qu’il a remporté la médaille d’argent. En effet, «j’aime le travail bien fait», déclare-t-il et «à Budapest, cela sera également très important».

S’entraîner de manière ciblée

Stefan Hersche travaille dans l’entreprise de construction Brühwiler à Appenzell. Fin mai, à côté de son travail, il commencera ce qu’il appelle son «entraînement intensif» dans lequel il sera suivi par son expert René Engetschwiler. Interrogé sur les priorités de l’entraînement, il explique: «Je dois faire attention à procéder de manière structurée sans passages à vide. Il faut aussi que j’améliore ma technique de fraisage et de découpe des pierres.» Il devra également créer des objets suivant différents motifs ou modèles.

Le but de Stefan Hersche aux EuroSkills de Budapest est d’obtenir une médaille. «Mais, en parallèle, j’aimerais vivre de bons moments avec toute l’équipe», ajoute-t-il avec son air malicieux d’Appenzellois. Après les EuroSkills, il a l’intention d’acquérir de nouvelles expériences professionnelles et, dans un proche avenir, de suivre la formation de contremaître.

La convivialité avant tout

Stefan Hersche aime la compagnie des autres et le travail en équipe, ce qui se traduit dans son travail, mais également dans sa vie privée: «J’aime organiser des sorties avec mes amis, aller faire du ski de fond ou de descente en hiver et des randonnées en été, par exemple.» Il fait également partie des pompiers de sa ville d’Appenzell. «Mais, attention, il y a là quelqu’un d’autre qui porte le même nom que moi ...»

Stefan Hersche est suivi par son expert René Engetschwiler de Gossau.