Skip to navigation (Press Enter) Skip to main content (Press Enter)

Apprendre aux professionnels à faire confiance aveuglément

La collaboration entre les compétiteurs et leurs experts est décisive pour réussir aux Concours Mondiaux des Métiers. C'était exactement le thème principal de l'équipe SwissSkills lors du deuxième week-end en équipe qui a réuni toute la délégation suisse à Spiez pour Abu Dhabi. Plusieurs séances de travail leur ont permis de s'entraîner à communiquer de différentes manières pour apprendre à se faire confiance.

En octobre, l'équipe nationale suisse participera aux WorldSkills d'Abu Dhabi dans 36 métiers différents.

Cela signifie que l'équipe SwissSkills se compose de tout autant de petites équipes, comprenant un ou deux compétiteurs avec un expert. Outre le savoir-faire technique, il est essentiel pour réussir que la communication et la confiance mutuelle soient parfaites.
C'était le thème du deuxième week-end en équipe de la délégation suisse, qui a eu lieu le week-end dernier. Au centre de formation pour l'économie carnée suisse (ABZ) à Spiez, près de 90 membres de la délégation ont travaillé sur leurs compétences en communication lors de différentes séances de travail.

Faire confiance aveuglément et construire des tours

«Je me suis sentie un peu bizarre, d'une certaine manière désemparée», raconte Fabienne Niederhäuser (21 ans), plâtrière/plaquiste de Lützelflüh, après avoir été guidée à travers un parcours les yeux bandées uniquement par les indications orales de son expert. Lors du deuxième tour, les rôles ont été inversés et c'est la candidate qui l'a guidé: «C'était une super expérience. J'étais été surpris de voir que dès la deuxième fois notre équipe était beaucoup mieux rodée. Nous avons atteint deux positions de plus. On dépend complètement de l'aide de son partenaire et on apprend à se faire confiance», explique l'expert de 43 ans qui travaille depuis déjà 15 ans pour SwissSkills.

Lors d'une autre séance, des équipes hétéroclites devaient sans parler construire la tour la plus haute possible, uniquement à l'aide de feuilles de papier et de ruban adhésif. L'objectif de cet exercice n'était pas tant les constructions extravagantes, mais plutôt le fait de se faire comprendre avec des signes et de travailler main dans la main.

Tout se passe à merveille en équipe

Jannic Schären (21), électronicien CFC de Gerzensee du canton de Berne, a eu lui aussi une «bonne impression» du week-end en équipe: «J'ai pu entraîner mon ouïe avec mon expert Markus Lempen (perception sensorielle via des vibrations sonores, p. ex. par l'air, l'eau ou les vibrations, réd.), cela a très bien marché et j'ai l'impression que tout se passe à merveille pour le moment.»

La promotion ciblée de l'esprit d'équipe porte déjà ses fruits. Fabienne Niederhäuser déclare: «Non seulement les nombreuses informations précieuses que j'ai reçues sur ce qui m'attend à Abu Dhabi me sont très utiles, mais aussi ces week-ends en équipe, qui nous ont permis de faire connaissance. Nous formons déjà un super équipe, nous sommes là les uns pour les autres et nous nous aidons mutuellement.»

Soutien de la Confédération

Jean-Pascal Lüthi, vice-directeur du Secrétariat d'Etat à la formation, à la recherche et à l'innovation SEFRI, était impressionné par l'esprit d'équipe et le grand engagement des jeunes professionnels lors du dîner avec la délégation, les sponsors et les invités. En tant que responsable du service Formation professionnelle initiale et maturités, il a transmis un message d'accueil de la Confédération et a assuré que les services de la Confédération continueront de soutenir SwissSkills dans son travail. Lors des WorldSkills d'Abu Dhabi de cette année, une délégation viendra même rendre visite à l'équipe SwissSkills pour voir les compétiteurs suisses en action.

En attendant, toute l'équipe va désormais commencer la phase d'entraînement intensif. De plus, d'autres week-ends en équipe sont prévus mi-mai et début juillet.

Montrer tous les photos de la gallerie Indiquer les documents de presse relatifs à ces nouvelles