Skip to navigation (Press Enter) Skip to main content (Press Enter)

BERNEXPO, Berne
12 – 16.09.2018

La prochaine édition des SwissSkills centralisée aura lieu en 2020 à Berne

Après le franc succès rencontré par les SwissSkills 2018, une nouvelle édition centralisée des championnats suisses des métiers se déroulera en 2020, à Berne. Sur demande de la fondation SwissSkills, l’association SwissSkills Berne a annoncé être prête à organiser les SwissSkills 2020.

Après les SwissSkills 2018, l’association SwissSkills Berne et la fondation SwissSkills, co-organisatrices de l’événement, ont procédé à une analyse détaillée de cette manifestation. Les sondages et les analyses ont confirmé ce qu’on pensait : les SwissSkills 2018 ont fait très bonne impression auprès de tous les participants directement concernés, des visiteurs et de la population suisse dans son ensemble, et ce dans toutes les régions linguistiques du pays.

« Les SwissSkills 2018 ont attiré l’attention de la population suisse sur la formation professionnelle de manière fascinante et en suscitant des émotions chez les gens », explique Reto Wyss, président de la fondation SwissSkills. Il ajoute que les éditions centralisées des SwissSkills sont l’événement idéal pour promouvoir l’image et la réputation de la formation professionnelle. « Nous souhaitons continuer sur cette bonne lancée et présenter régulièrement la formation professionnelle sous son meilleur jour en organisant des SwissSkills centralisés tous les deux ans. »

Le conseiller fédéral Johann Schneider-Ammann : « Un événement unique au monde pour présenter au mieux notre système de formation professionnelle »
« Les SwissSkills mettent parfaitement en lumière la collaboration fructueuse des secteurs privé et public en matière de formation professionnelle, explique le conseiller fédéral Johann N. Schneider-Ammann. La Suisse bénéficie d’un système de formation professionnelle admiré dans de nombreux pays. En organisant régulièrement une édition centralisée des SwissSkills, nous pouvons donner un aperçu unique de notre système de formation professionnelle au grand public », poursuit-il.

Les associations professionnelles jouent un rôle déterminant lors des SwissSkills centralisés. Elles ont annoncé être prêtes à y participer tous les deux ans et à fournir des efforts encore plus importants, dont le système suisse de la formation professionnelle profitera dans son ensemble. A l’avenir, le Secrétariat d’Etat à la formation, à la recherche et à l’innovation (SEFRI) accordera un soutien direct aux associations professionnelles.

Berne : l’endroit idéal pour organiser les prochaines éditions centralisées des SwissSkills Outre la question de la fréquence des éditions centralisées, la fondation SwissSkills a également abordé celle des différents lieux pouvant accueillir l’événement. « Actuellement, Berne est le seul lieu qui répond à tous nos critères. Non seulement cette ville abrite des halles d’exposition s’étendant sur une surface minimale de 100 000 m2, mais elle bénéficie aussi d’une situation centrale, est facilement accessible depuis toutes les parties du pays et est bien desservie par les transports publics, un facteur très important. Le fait que Berne soit la capitale nous permet aussi de renforcer le statut d’événement et de marque d’ampleur nationale des SwissSkills centralisés avec la bienveillance de toutes régions linguistiques. »

Les conditions étant remplies, le comité de SwissSkills Berne dit oui aux SwissSkills 2020 « Le fait que la fondation SwissSkills nous demande une fois de plus d’organiser une édition centralisée est un grand honneur, un beau signe de confiance, mais aussi un engagement », explique Claude Thomann, président de l’association SwissSkills Berne. Au cours des dernières semaines, le comité d’organisation des SwissSkills 2018 a fait en sorte de réunir les conditions pour qu’une nouvelle édition centralisée des SwissSkills puisse être mise sur pied.

La Confédération, le canton et la ville de Berne sont d’accord, sur le principe, d’accorder le soutien financier nécessaire pour organiser un tel événement. Les chaînes de télévision de la SSR (la SRF, la RTS et la RSI) en assureront de nouveau une couverture médiatique importante. En ce qui concerne les dates, le site de BERNEXPO a été réservé du 9 au 13 septembre 2020.

« Nous avons également eu des discussions constructives avec les organisateurs des salons des métiers, qui jouent un rôle très important lorsqu’il s’agit de choisir un métier. Nous façonnerons ensemble les SwissSkills centralisés et les salons des métiers régionaux de façon à nous renforcer les uns les autres et à mettre en avant leurs fonctions complémentaires dans le choix d’un métier, explique Claude Thomann. Les conditions ayant donc toutes été remplies, le comité a pu prendre une décision positive en ce qui concerne l’organisation des SwissSkills 2020. »

André Burri succède à Patrick Magyar au poste de directeur

L’une des différences par rapport à l’édition de 2018 concerne la direction opérationnelle. Comme cela était prévu depuis longtemps, Patrick Magyar, directeur jusqu’à présent, se retire à la fin de l’année pour partir en Italie au printemps. André Burri, chef du projet global en 2014 déjà, reprendra le flambeau. Il sera soutenu par Nicole Gull (Head of Operations & Events) et Roland Hirsbrunner (responsable communication), également membres de la direction. Tous deux ont déjà joué un rôle clé dans l’organisation des SwissSkills 2018.

« Patrick Magyar a repris la direction de SwissSkills Marketing & Events et de l’association SwissSkills Berne en décembre 2016. Grâce au grand engagement dont il a fait preuve dans ce domaine, il s’est rapidement intégré chez SwissSkills. Claude Thomann, président du comité d’organisation de Berne, et Patrick Magyar formaient une équipe très efficace », explique Reto Wyss. « Patrick Magyar a fortement contribué à l’énorme succès rencontré par les SwissSkills 2018 et à l’évolution de la marque SwissSkills au cours des dernières années. Il s’est donné corps et âme pour mettre en place une base solide dont profite SwissSkills, mais aussi la formation professionnelle dans son ensemble », soulignent Reto Wyss et Claude Thomann avec admiration.